Père Emmett Johns

L’UQAM décerne un doctorat honorifique au Père Emmett Johns

Montréal, le 20 novembre 2003 – L’Université du Québec à Montréal décerne aujourd’hui un doctorat honorifique au Père Emmett Johns, fondateur et président de l’organisme Le Bon Dieu dans la rue. Par ce geste, l’Université veut reconnaître la grande portée sociale des réalisations du Père Emmett Johns. Cette haute distinction lui est remise par le recteur de l’UQAM, Roch Denis, sur recommandation de sa Faculté des sciences de l’éducation. De nombreuses personnalités assistent à la cérémonie dont Francine Sénécal, vice-présidente du Conseil exécutif de la Ville de Montréal, le Cardinal Jean-Claude Turcotte, archevêque du Diocèse de Montréal et Pierre Moreau, vice-président à l’enseignement et à la recherche de l’Université du Québec.

Le Père Emmett Johns est titulaire d’un baccalauréat en théologie de l’Université de Montréal et d’un baccalauréat en arts du Collège Loyola. Avant de fonder, en 1988, l’organisme Le Bon Dieu dans la rue, on le retrouve de 1953 à 1971, vicaire de plusieurs paroisses et aumônier à l’hôpital Douglas ainsi que dans deux maisons pour jeunes filles en difficulté. Durant cette période, il fonde et dirige la Ransom House, une maison de transition également destinée aux jeunes filles. Par la suite, entre 1971 et 1988, il anime la pastorale de la Queen of Angels Academy et du Bishop Whelan High School, puis devient curé des paroisses St. Johns Fisher, de Pointe-Claire, et Resurrection of Our Lord, de Lachine.

Le Bon Dieu dans la rue

L’organisme Le Bon Dieu dans la rue, que le Père Emmett Johns a fondé en 1988, soutient des jeunes sans-abri ou en fugue de Montréal. Chaque année, 5 000 jeunes vivent dans la rue à Montréal. L’idée de départ était de leur offrir de quoi manger et boire et surtout un peu de chaleur humaine. Sillonnant les rues du centre-ville dès la tombée du jour, avec un poignée de bénévoles, à bord d’une autocaravane, La Roulotte, achetée par le Père Johns grâce à un prêt personnel, il allait à la rencontre des jeunes sans-abri. Puis au fil des ans, les services se sont multipliés.

Aujourd’hui, plus de 150 personnes (bénévoles et salariées) oeuvrent au sein de l’organisme à trois endroits différents : un abri d’urgence, Le bunker, le Centre de jour Chez Pops et les bureaux administratifs situés sur la rue de la Gauchetière et offerts gracieusement par le CN. Bien sûr, La Roulotte existe toujours.

Le Bon Dieu dans la rue offre aux jeunes sans-abri de nombreux services essentiels, tels un lit, des vêtements, des provisions. Mais l’organisme essaie aussi de faciliter leur réinsertion socio-économique en leur donnant à son centre de jour «Chez Pops », des cours de français, d’anglais, de mathématiques, des ateliers d’art de musique et d’informatique, un service d’aide aux jeunes parents, ainsi qu’un support médical et psychologique.

Au cours de sa carrière, le Père Emmett Johns a reçu de nombreuses distinctions. Entre autres, il recevait de l’Association des médecins psychiatres du Québec, en 1998, le Prix d’humanisme tandis que le gouvernement du Québec, lui attribuait le prix Anne-Greenup pour la solidarité. L’année suivante, le Service de police de la Communauté urbaine de Montréal et la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse lui remettent respectivement un prix d’excellence et le Prix Droits et Libertés. Toujours en 1999, il est fait Membre de l’Ordre du Canada. En 2002, on lui attribue le titre de « Grand Montréalais » pour sa contribution à l’essor de la ville et à la qualité de vie de ses concitoyens. Enfin cette année, l’Ordre des psychologues du Québec lui remet le Prix de la santé et du bien-être psychologique et le Gouvernement du Québec le nomme Grand Officier de l’Ordre national du Québec.

– 30 –

Source : Claire Bouchard, agente d’information
Division des relations avec la presse et événements spéciaux
Service des communications
Téléphone : 987-3000, poste 2248#
Télécopieur : 987-3251
Courriel : bouchard.claire@uqam.ca