Olivier Jean Blanchard

L’UQAM attribue un doctorat honorifique à l’économiste Olivier Jean Blanchard

Montréal, le 4 octobre 2004 – L’Université du Québec à Montréal a décerné un doctorat honorifique à monsieur Olivier Jean Blanchard, professeur au Département de sciences économiques du Massachusetts Institute of Technology, dans le cadre de la collation des grades de l’École des sciences de la gestion (ESG) qui s’est tenue le 3 octobre, à la Place des Arts. Par ce geste, l’Université veut souligner l’originalité et le rayonnement international de la pensée d’Olivier Jean Blanchard, de même que sa contribution exceptionnelle à l’avancement de la recherche dans le domaine de la macroéconomie. Cette haute distinction lui a été remise par Mauro F. Malservisi, vice-recteur aux Ressources humaines et aux affaires administratives, sur recommandation de l’ESG.

Né en France en 1948, Olivier Blanchard a fait carrière aux États-Unis, dans deux universités des plus prestigieuses, toutes disciplines confondues, l’Université Harvard et le Massachusetts Institute of Technology. Après avoir obtenu son doctorat du MIT en 1977, il a enseigné à l’Université Harvard jusqu’en 1982, puis au MIT où il vient de terminer un mandat de cinq ans à titre de directeur du Département de sciences économiques.

Cet universitaire spécialisé en macroéconomie a travaillé sur un très grand nombre de questions cruciales à l’élaboration de politiques économiques : la nature du marché du travail, le rôle de la politique monétaire, l’évolution du chômage, ainsi que la transition des anciens pays socialistes vers une économie de marché. Deux thèmes de recherche ont particulièrement retenu son attention au cours de sa carrière : la détermination des taux d’intérêt au niveau mondial et la dynamique de l’inflation. Durant les dix dernières années, Olivier Blanchard s’est aussi intéressé, de façon étroite, au phénomène de l’augmentation du chômage en Europe et aux politiques susceptibles de le réduire. Il est d’ailleurs impliqué dans un projet de recherche, avec le professeur Pierre Fortin de l’ESG, sur l’évolution du chômage au Québec depuis les années 60 à aujourd’hui. Les recherches d’Olivier Blanchard, variées et novatrices, sont de celles qui, au cours des 20 dernières années, ont le plus contribué à la renaissance de la pensée keynésienne.

Auteur d’une quinzaine d’ouvrages, Olivier Blanchard a publié plus de 150 articles, dont plusieurs dans les périodiques scientifiques les plus influents que sont : American Economic Review, Brookings Papers on Economic Activity, Econometrica, etc. Certains de ses livres, dont les Conférences sur la macroéconomie, écrit en collaboration avec son collègue Stanley Fischer du MIT, sont devenus des ouvrages de référence pour les économistes professionnels et les étudiants des cycles supérieurs de plusieurs pays. Excellent pédagogue et vulgarisateur de premier plan, Olivier Blanchard commente régulièrement l’actualité économique en signant des textes d’opinion dans le grand quotidien français Libération.

Membre du Conseil de la prestigieuse Econometric Society et de l’American Academy of Sciences, il a aussi été vice-président de la plus importante association d’économistes en Amérique du Nord, l’American Economic Association. Il a agi à titre de conseiller économique pour plusieurs pays et organismes nationaux et internationaux tels que l’European Economic Policy Forum Panel et la Federal Bank of Boston. Enfin, il a été membre du Conseil d’analyse économique auprès de l’ancien premier ministre français, Lionel Jospin.

– 30 –

Source: Jenny Desrochers, agente d’information
Division des relations avec la presse et événements spéciaux
Service des communications
Université du Québec à Montréal
Tél. : (514) 987-3000, poste 7730#
Téléc. : (514) 987-3251
desrochers.jennifer@uqam.ca