Mikis Theodorakis

L’UQAM décerne un doctorat honoris causa
au compositeur Mikis Theodorakis,
pour sa contribution exceptionnelle à la musique
et à la cause de la liberté et de la paix

” Vous avez vos tanks, j’ai mes chansons ”

Montréal, le 11 décembre 1998 — L’Université du Québec à Montréal a décerné aujourd’hui un doctorat honoris causa au compositeur Mikis Theodorakis. L’Université reconnaît ainsi l’importance de l’ensemble de son oeuvre musicale et souligne son engagement constant en faveur de la liberté et de la paix. Cette haute distinction lui a été remise par le chancelier de l’UQAM, M. Pierre J. Jeanniot, et par la rectrice de l’UQAM, Mme Paule Leduc. La cérémonie a eu lieu à l’occasion du concert donné à la basilique Notre-Dame, où M. Theodorakis a dirigé son oratorio Canto General sur un poème de Pablo Neruda, à l’occasion du 25e anniversaire de la mort du poète et du 50e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Un parcours exceptionnel et une source d’inspiration

Le nom de Mikis Theodorakis est évocateur de liberté. Ce chantre du combat contre les pouvoirs autoritaires est, à travers le monde et pour plusieurs générations, un mythe vivant, une source d’inspiration qui personnalise le rayonnement de l’artiste dans la société. Sa musique a chanté la lutte pour la liberté qu’il a chèrement acquise après la clandestinité, les emprisonnements, les tortures et les exils. Mikis Theodorakis a résisté à l’occupation nazie, s’est rebellé contre la présence anglaise et américaine, a milité, au péril de sa vie, pendant la guerre civile et la dictature des colonels. Il défia ces derniers par son célèbre ” Vous avez vos tanks, j’ai mes chansons “. Il fut tour à tour leader d’organisations politiques de l’opposition et membre élu de plusieurs gouvernements.

Par ses chansons et ses compositions musicales nombreuses et variées, musiques symphoniques, cantates, oratorios, musiques de ballet, de théâtre et de films – comme celle de Zorba le Grec -, Mikis Theodorakis a fait découvrir au monde la profonde beauté des mélodies grecques. Il a contribué aussi à développer la conscience politique des citoyens de toute la planète en composant la trame sonore de films comme Z, État de siège et Serpico, qui dénoncent des atteintes aux droits de la personne.

Mikis Theodorakis et le Département de musique de l’UQAM

L’oeuvre de Mikis Theodorakis est cousine de plusieurs orientations du Département de musique de l’UQAM. L’attachement au folklore et à la musique populaire occupe une place prépondérante dans la philosophie du Département de musique. Plusieurs professeurs sont membres des Artistes pour la Paix, organisme engagé, à la manière de Theodorakis, contre le militarisme et pour la paix.

Lors de la cérémonie de commémoration du 20e anniversaire de l’UQAM en 1989 à la Place des Arts, le concerto pour piano de Mikis Theodorakis a été interprété sous la direction de Miklos Takacs, qui avait préalablement rencontré le compositeur à Paris et en Grèce. Aujourd’hui, c’est au professeur Pierre Jasmin de se voir confier l’interprétation de huit préludes et d’un extrait de la suite pour piano de Theodorakis.

– 30 –

Source : André Valiquette, Service de l’information externe, UQAM
Tél.: (514) 987-3000 # 3268
Courriel : valiquette.andre@uqam.ca