Michèle Thibodeau-DeGuire

L’UQAM décerne un doctorat honoris causa à Michèle Thibodeau-DeGuire, présidente et directrice générale de Centraide du Grand Montréal

Le 12 octobre 2007 – L’Université du Québec à Montréal (UQAM) rend hommage à Michèle Thibodeau-DeGuire, présidente et directrice générale de Centraide du Grand Montréal, en lui attribuant le titre de docteure honoris causa, par décision de son Conseil d’administration et sur recommandation de la rectrice par intérim, Danielle Laberge. Par ce geste, l’Université veut souligner la carrière exceptionnelle de madame Thibodeau-DeGuire, ses qualités humaines, son engagement envers les plus démunis, ainsi que l’inspiration que sa brillante carrière offre à nos étudiants. La cérémonie s’est déroulée aujourd’hui lors de la collation solennelle des grades au cours de laquelle plus de cinquante finissants du troisième cycle ont reçu leur diplôme.

Michèle Thibodeau-DeGuire
Ingénieure, philanthrope, diplomate, communicatrice hors pair, membre active de sa communauté, Michèle Thibodeau-DeGuire est, sans contredit, l’un des grands leaders de la communauté montréalaise. À la tête de Centraide du Grand Montréal où elle occupe le poste de présidente et directrice générale depuis 1991, elle s’est distinguée par sa détermination et son acharnement afin de faire de cette organisation privée autonome à but non lucratif un modèle de gestion et de solidarité humaine.

Née à Montréal, Michèle Thibodeau-DeGuire s’est affirmée très tôt comme une pionnière, une rassembleuse et une femme d’action. À 17 ans, suivant les conseils de son père architecte, elle s’inscrit à l’École Polytechnique, où elle devient la première femme à décrocher un diplôme en génie civil. Pendant vingt ans, elle fait carrière dans des firmes montréalaises, d’abord comme ingénieure en structures puis comme ingénieure-conseil. Cette expérience lui a appris à « bâtir des ponts » au sens littéral du terme, mais également en communication, en aiguisant son goût pour la rencontre avec l’autre. « L’ingénieur ne se complait pas dans les problèmes, a-t-elle déjà déclaré, il cherche des solutions. Il n’a pas la tête dans les nuages. »

En 1982, elle se fait offrir par le Gouvernement du Québec le prestigieux poste de déléguée générale du Québec en Nouvelle-Angleterre, et devient la première femme à accéder à de telles fonctions. Au cours des trois années qu’elle passe à Boston, elle constate le rôle primordial joué par les grandes universités dans le développement de la ville. De retour à Montréal, elle suggère à la direction de l’École Polytechnique, son alma mater, de créer un service des relations publiques afin de faire le lien entre l’institution et la communauté. Elle passera les six années suivantes, d’abord comme adjointe au président, puis comme directrice des relations publiques de l’École Polytechnique.

Tout au long de sa carrière, et en particulier au sein de Centraide du Grand Montréal, qu’elle a su dynamiser de façon remarquable, madame Thibodeau-DeGuire a fait preuve d’un engagement qui rejoint les valeurs de solidarité et de développement social chères à notre Université.

Membre de l’Ordre du Canada, chevalier de l’Ordre national du Québec, Grande Montréalaise, madame Thibodeau-DeGuire a reçu une pléiade de distinctions. Elle a participé à nombre de comités dont ceux de l’association des diplômés de l’École Polytechnique et de l’Ordre des ingénieurs du Québec. Elle a également siégé à plusieurs conseils d’administration dont ceux du Conseil de recherche en sciences naturelles et en génie du Canada, de l’Hôpital Sainte-Justine, du Musée national des sciences et de la technologie, du Centre canadien de philanthropie et du Conseil d’affaires Canada-États-Unis. Elle vient d’être nommée membre du Conseil de recherche en sciences humaines du Canada.

Les docteurs honoris causa de l’UQAM
Le doctorat honoris causa est la plus haute distinction qu’une université peut attribuer. Michèle Thibodeau-DeGuire rejoint ainsi des personnalités telles que François Barbeau, concepteur de costumes de théâtre, Réal Raymond, ex-directeur et chef de la direction de la Banque Nationale du Canada et philanthrope, Jacques Bouveresse, philosophe et titulaire de la Chaire de philosophie du langage et de la connaissance au Collège de France et Juan E. Mendez, ardent défenseur des droits humains et président du Centre International pour la Justice Transitionnelle que l’UQAM a honoré en 2007.

 

Source : Claire Bouchard, conseillère en relations de presse
Division des relations avec la presse et événements spéciaux
Service des communications
Université du Québec à Montréal
Tél. : (514) 987-3000, poste 2248
bouchard.claire@uqam.ca