Michael Snow

L’UQAM décerne un doctorat honoris causa à Michael Snow, l’un des artistes canadiens les plus marquants en art contemporain sur la scène internationale

Le 9 juin 2008 – L’UQAM rend hommage à Michael Snow en lui attribuant le titre de docteur honoris causa, par décision de son conseil d’administration et sur recommandation de sa Faculté des arts. Par ce geste, l’Université veut souligner sa contribution exceptionnelle à l’art contemporain canadien et international, ses recherches pionnières et l’excellence de sa pratique, sa générosité et son engagement continu dans le milieu. La cérémonie de remise du doctorat a eu lieu le 7 juin dernier lors de la Collation des grades de la Faculté. M. Snow rejoint ainsi les rangs de personnalités telles que Louise Arbour, Claude Béland, Philippe Kirsch, David Suzuki et Gilles Vigneault, que l’UQAM a honorées au fil des ans.

Michael Snow
Reconnu partout dans le monde, Michael Snow représente un exemple remarquable d’interdisciplinarité. De la peinture à l’installation en passant par la sculpture, l’écriture, la vidéo, les images de synthèse, la musique, l’holographie, la photographie et le cinéma, son oeuvre s’incarne dans un nombre impressionnant de registres. Comme compositeur, il a signé quelques disques solo dont le légendaire The Last LP. La plupart des grands musées collectionnent ses oeuvres, et ses films sont à l’étude dans les plus prestigieuses écoles de cinéma d’Asie, d’Europe et des Amériques. Admiré de ses pairs pour sa « créativité bohème », ce novateur audacieux n’en est pas moins apprécié de l’homme de la rue, grâce notamment aux nombreuses commandes publiques qui lui ont été confiées, les plus connues étant Flight Stop au Eaton Centre de Toronto, The Audience au Rogers Center (autrefois le SkyDome) ainsi que The Windows Suite en façade de l’hôtel Pantages, également à Toronto.

Officier puis Compagnon de l’Ordre du Canada, Michael Snow est aussi Chevalier de l’Ordre des arts et des lettres de France. Titulaire d’une demi-douzaine de doctorats honorifiques, il a obtenu le Prix du Gouverneur général du Canada en 2000, le prix Samuel de Champlain de l’Association France-Amériques en 2006, le Los Angeles Film Critics Award en 2003. Il avait obtenu le Guggenheim Fellowship en 1972.

 

Source : Mélanie Helou, conseillère en relations de presse
Division des relations avec la presse et événements spéciaux
Service des communications
Université du Québec à Montréal
Tél. : (514) 987-3000, poste 3268
helou.melanie@uqam.ca