Manuel Castells, Francesco Frangialli, Tirril Olivia Harris, Fernand Leduc, Bernard Miège, Michel Tremblay et Michel Tremblay

L’UQAM remet sept doctorats honoris causa à des personnalités marquantes

Le 17 octobre 2006 – L’Université du Québec à Montréal (UQAM) a remis, le 16 octobre au Centre Pierre-Péladeau, des doctorats honoris causa à sept personnalités qui se sont distinguées par l’envergure de leur carrière. Cette remise a eu lieu lors de la Collation solennelle des grades qui honorait également les finissants des programmes de doctorat de l’École des sciences de la gestion et des six facultés de l’UQAM.

Les sept docteurs honorifiques

Manuel Castells
Premier grand théoricien de l’ère du cyberespace, Manuel Castells est professeur de sociologie à l’University of Southern California et professeur invité en technologie et société au Massachussets Institute of Technology (MIT). Sensible aux inégalités que la « fracture technologique » peut accentuer, il a vu dans l’éducation, particulièrement dans l’éducation continue, un moyen de redresser la situation : « (…) il faut une pédagogie nouvelle, fondée sur l’interactivité, l’individualisation, qui développe une capacité autonome d’apprendre et de penser, tout en affermissant le caractère et en sécurisant la personnalité », a-t-il affirmé.

Francesco Frangialli
Secrétaire général de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), professeur et auteur, Francesco Frangialli a contribué à moderniser l’OMT et à asseoir son autorité auprès de 150 pays. Avec l’explosion du tourisme international depuis 30 ans, conscient des enjeux économiques mais aussi des répercussions de l’activité touristique dans les domaines de l’environnement et des droits de l’homme, M. Frangialli a lancé l’OMT sur de nouvelles pistes. Il a favorisé divers programmes pour favoriser le maintien de la biodiversité et de la conservation du patrimoine culturel. Il a proposé l’adoption d’un Code d’éthique mondial du tourisme, tout en s’attaquant aux problèmes de congestion, de formation et de gestion des destinations de voyage.

Tirril Olivia Harris
Parmi les premières femmes à s’illustrer dans le champ des études psychosociales, particulièrement en santé mentale, Tirril Olivia Harris a passé la majeure partie de sa longue carrière au Bedford College de l’Université de Londres. Elle a révolutionné la conception courante de la psychopathologie du développement, en démontrant que la perte de la mère en bas âge n’était pas nécessairement plus primordiale pour la santé mentale de l’enfant que la qualité des soins quotidiens reçus du parent tuteur. Mme Harris s’est également distinguée pour son apport au chapitre de la santé mentale des femmes et pour sa collaboration à la formation de nombreux chercheurs établis au Québec.

Fernand Leduc
Figure dominante de l’histoire de la peinture abstraite au Québec, membre fondateur des Automatistes et signataire du Refus global, Fernand Leduc a apporté une contribution exceptionnelle à la peinture et à l’art, au Québec et à l’étranger. Né en 1916, il a poursuivi, d’abord au Québec, puis à Paris, où il a vécu plus de 40 ans, ainsi que dans son atelier de Toscane, une recherche approfondie de la couleur et des phénomènes de perception qu’elle engendre. Cette quête l’a amené chaque jour davantage vers la lumière comme sujet unique du tableau. En 1956, il a été le fondateur et premier président de l’Association des artistes non figuratifs de Montréal. Il a reçu en 1988 le prix Paul-Émile Borduas du Gouvernement du Québec.

Bernard Miège
Économiste, Bernard Miège est professeur émérite des sciences de l’information et de la communication de l’Université Stendhal de Grenoble et pionnier des études socio-économiques portant sur les industries culturelles et médiatiques en France. Ses travaux portent sur l’industrialisation de la communication et de la culture, de même que sur l’insertion dans différents champs sociaux des nouvelles techniques de l’information et de la communication. Bernard Miège est un important collaborateur du Groupe de recherche interdisciplinaire sur la communication, l’information et la société (GRICIS) de l’UQAM. Il a aussi collaboré à l’élaboration d’un doctorat conjoint en communication de l’UQAM, de l’Université de Montréal et de l’Université Concordia.

Maurice Nivat
Professeur émérite à l’Université Denis Diderot (Paris VII) et père de l’informatique théorique en France, Maurice Nivat est le fondateur de la revue Theoretical Computer Science, une des plus importantes publications scientifiques au monde, qu’il dirigea pendant 25 ans. Il a mis sur pied les premiers programmes d’enseignement de l’informatique, dans les universités françaises et à l’École Polytechnique. Pionnier dans une discipline qu’il a largement contribué à définir, Maurice Nivat a formé un nombre important de jeunes chercheurs. Il entretient aussi une collaboration soutenue avec le Laboratoire de combinatoire et d’informatique mathématique (LACIM) de l’UQAM.

Michel Tremblay
Auteur de plus de 50 ouvrages, figure dominante de la littérature et du théâtre québécois, dramaturge, romancier, traducteur, adaptateur et scénariste, Michel Tremblay est bien connu du public. Traduites en près de 30 langues, plusieurs de ses pièces sont acclamées à travers le monde et montées aussi bien à Toronto qu’à New York, Paris et Londres, Caracas et Copenhague, Rome, Santiago ou Tokyo. Le véritable tournant de sa carrière s’est produit en 1968, au moment de la présentation au Théâtre du Rideau Vert des Belles-Sœurs, une pièce qui conjugue une galerie de personnages féminins avec les formes de la tragédie grecque sans jamais quitter la cuisine de sa principale protagoniste, Germaine Lauzon.

Source : André Valiquette, conseiller en relations de presse
Division des relations avec la presse et événements spéciaux
Service des communications
Tél. : (514) 987-3000, poste 3268#
Téléc. : (514) 987-3251
valiquette.andre@uqam.ca