John Ralston Saul

Écrivain et essayiste reconnu
L’UQAM décerne un doctorat honorifique
à John Ralston Saul

Montréal, le 30 octobre 2002 – L’Université du Québec à Montréal décerne aujourd’hui un doctorat honorifique à John Ralston Saul, écrivain et essayiste reconnu. Par ce geste, l’UQAM reconnaît la carrière exceptionnelle d’un des écrivains et des penseurs les plus respectés au Canada. L’Université honore l’originalité de sa pensée politique, philosophique et littéraire, sa contribution au débat d’idées sur l’avenir du Canada et sa vision et son soutien à l’apparition de nouvelles valeurs représentatives de notre société. Cette haute distinction lui est remise par le recteur de l’UQAM, Roch Denis. La cérémonie a lieu à l’occasion de la collation des grades de la Faculté de science politique et de droit, qui a recommandé l’attribution de ce titre honorifique.

Les journalistes sont les bienvenus au cocktail d’honneur, de 18 h 55 à 19 h 15, à la salle des Boiseries de l’UQAM (J-2805), au 405, rue Sainte-Catherine Est (angle Saint-Denis). Des photos pourront être prises. Des caméras pourront aussi être utilisées dès 19 h 30 lors de la cérémonie de remise du doctorat et pendant l’allocution de M. Saul, à la salle Marie-Gérin-Lajoie (à la même adresse). Pour des entrevues de fond pendant la journée, veuillez communiquer au (514) 987-3111. Une photo sera disponible sur Canapress dès ce soir le 30 octobre à compter de 19 h 30.

Essayiste et romancier, John Ralston Saul a publié plusieurs livres dans le domaine de l’analyse politique, suscitant lors de leur parution de vifs débats intellectuels au Québec, au Canada et à l’étranger où ils ont été abondamment traduits. Son œuvre ne vise pas uniquement un public spécialisé, mais demeure accessible à un large auditoire. L’influence croissante de John Ralston Saul sur la pensée économique et politique canadienne s’est d’abord manifestée en 1995 avec la publication de La civilisation inconsciente. Publié dans le monde entier, cet ouvrage original et percutant a connu une diffusion exceptionnelle au Canada et a valu à son auteur le Prix du gouverneur général pour le meilleur essai de l’année.

Avec Réflexions d’un frère siamois (1997), M. Saul a alimenté le débat sur la question nationale grâce à une interprétation novatrice de l’identité canadienne. À ce titre, il a reçu une seconde fois le prix Gordon Montador pour le meilleur ouvrage canadien traitant d’enjeux sociaux contemporains.

Les sept facultés de l’UQAM ont tenu ces derniers jours des collations des grades qui ont rassemblé plus de 1 500 finissants et près de 6 000 invités. L’UQAM a décerné près de 9 000 diplômes depuis un an, dont plus de 1 000 maîtrises et une centaine de doctorats.

– 30 –

Source : André Valiquette, conseiller en relations de presse
Division des relations avec la presse et événements spéciaux
Service des communications – UQAM
Tél.:(514) 987-3000,poste 3268# / Courriel : valiquette.andre@uqam.ca