Ingo Kolboom

Pour sa contribution au rayonnement du Québec
L’UQAM décerne un doctorat honorifique à Ingo Kolboom

Montréal, le 17 mars 2005 – L’Université du Québec à Montréal rend hommage aujourd’hui à Ingo Kolboom, professeur à l’Université de Dresde, en lui attribuant le titre de docteur honoris causa, par décision de son Conseil d’administration et sur recommandation de son recteur, Roch Denis. Par ce geste, l’Université veut souligner sa contribution exceptionnelle au rayonnement du Québec et de la francophonie sur la scène internationale. L’hommage a été lu par Claude Corbo, professeur au Département de science politique et recteur de l’UQAM de 1986 à 1996. La cérémonie a eu lieu a l’occasion de la tenue du colloque « Les relations internationales du Québec depuis la doctrine Gérin-Lajoie : 1965-2005 ». Ingo Kolboom est reconnu pour être l’un des spécialistes européens les plus avertis des relations canado-québécoises. Il a notamment contribué à faire connaître, comprendre et apprécier le Québec en Allemagne et dans les pays germanophones en co-dirigeant la publication d’une anthologie bilingue (français-allemand) de la littérature québécoise depuis 1960 et en signant plusieurs articles sur diverses facettes de la réalité du Québec.

Ingo Kolboom plaide depuis plusieurs années en faveur de l’établissement d’un axe France-Québec-Allemagne. Le Québec a tout à gagner sur les plans politique, économique et culturel, à élargir son bassin d’alliés en Europe, notamment en développant des liens plus étroits avec l’Allemagne, pays qui peut lui faciliter l’accès à l’Europe centrale et orientale. Plus généralement, il croit qu’une alliance de la Francophonie avec les partenaires germanophones ne pourrait que renforcer la diversité culturelle dans le monde.

Né en Allemagne, historien, politologue et romaniste, Ingo Kolboom est un spécialiste des relations franco-allemandes. Professeur d’histoire des civilisations francophones, il est aussi titulaire d’une Chaire d’études sur la France, les relations franco-allemandes et la francophonie internationale à l’Université de Dresde. Témoin privilégié de la génération d’après-guerre, partisan de la réunification allemande, il s’intéresse depuis longtemps à la genèse et au développement historique de l’identité nationale, des questions sur lesquelles il a contribué à jeter un éclairage inédit.

Photo de la remise du doctorat honorifique

– 30 –

André Valiquette, conseiller en relations de presse
Division des relations avec la presse et événements spéciaux
Service des communications
Université du Québec à Montréal
Tél. : (514) 987-3000, poste 3268#
Téléc. : (514) 987-3251
valiquette.andre@uqam.ca