Andrée Lajoie

Une femme engagée dans le domaine du droit
L’UQAM décerne un doctorat honorifique à Andrée Lajoie

Montréal, le 18 juin 2005 – L’Université du Québec à Montréal rend hommage aujourd’hui à Andrée Lajoie, professeure titulaire au Centre de recherche en droit public de la Faculté de droit de l’Université de Montréal, en lui attribuant le titre de docteur honoris causa, par décision de son Conseil d’administration et sur recommandation de la Faculté de science politique et de droit de l’UQAM. Par ce geste, l’Université veut souligner sa contribution exceptionnelle à l’essor de la recherche sur les dimensions politiques et sociales du droit. La cérémonie a eu lieu a l’occasion de la collation des grades de la Faculté de science politique et de droit.

Sommité en droit constitutionnel, en droit de la santé et en droit autochtone, André Lajoie a signé ou cosigné plus de quinze ouvrages et d’innombrables articles. Ses recherches sur le modèle politique canadien ont suscité et influencé les débats sur les relations fédérales-provinciales. Intéressée par la place qu’occupent les groupes minoritaires dans l’orientation du droit, elle a montré que leurs valeurs ne sont intégrées dans le droit que lorsqu’elles recoupent, au moins en partie, les valeurs dominantes dans la société. Elle s’est également distinguée par ses publications sur l’interprétation judiciaire du rôle des juges. Enfin, Andrée Lajoie a amorcé un vaste projet de recherche sur les droits ancestraux des Autochtones qui réunit des chercheurs de diverses disciplines et des représentants des Premières Nations.

Femme engagée, Andrée Lajoie a collaboré aux travaux de la Commission Castonguay sur la santé et les services sociaux (1968-70), de la Commission Rochon sur les services de santé et les services sociaux, à la Commission Royale sur les peuples autochtones (1993), à la Commission de Montréal sur l’avenir du Québec (1995) et, plus récemment, à la Commission Séguin sur le déséquilibre fiscal.

Elle a remporté le prix Walter-Owen du Barreau canadien, le prix André-Laurendeau de l’Association francophone du savoir (Acfas) et celui de l’Association des professeurs de droit du Canada et de la Commission de réforme du droit du Canada. En 2003, elle a reçu le prestigieux prix Léon-Gérin, la plus haute distinction honorifique décernée par le Gouvernement du Québec à un chercheur en sciences humaines.

– 30 –

Source : André Valiquette, conseiller en relations de presse
Service des communications
Division des relations avec la presse et événements spéciaux
Tél. : (514) 987-3000, poste 3268#
Téléc. : (514) 987-3251
valiquette.andre@uqam.ca